Wednesday, April 25, 2012

Marine Le Pen les yeux de son bureau dans le Palais de l'Elysée

Ce rapport couvre l'éducation politique et la chance de Marine Le Pen doit être la première femme française jamais à assumer la présidence française.



Le Pen est actuellement un des principaux candidats à la présidence française, qui devrait avoir lieu les 22 et Avril 6 mai 2012, ce dernier étant utilisé pour un deuxième tour si nécessaire. De nombreux observateurs politiques pensent Marine Le Pen le plus difficile prétendante actuel président Sarkozy ait jamais été confrontée.

Marine Le Pen est né Août 5 1968 à Neuilly-sur-Seine; Elle est un homme politique français, un avocat de profession et le président du Front national (FN) depuis le 16 janvier 2011. Marine Le Pen est la fille cadette de l'homme politique français Jean-Marie Le Pen, ancien président du FN et actuellement son président d'honneur. Elle a rejoint le FN en 1986, son Comité exécutif en 2000 et a été vice-président du FN pendant huit ans (2003-2011). Elle est actuellement membre ex-officio du Bureau exécutif FN, du Comité exécutif et du Comité central.

En 2010, elle était un candidat à la direction du FN mis en place par Jean-Marie Le Pen en oct. 5,1972. Elle a réussi à lui succéda pendant le congrès FN à Tours; le 16 janvier 2011, elle a été élue avec 67,65 pour cent, le deuxième président du Front national.

Les valeurs de la campagne
Les valeurs fondamentales de la campagne de Marine sont la perte de pouvoir d'achat, et sur les gens qui n'ont pas plus de 50 € ou 100 € (71,50 $ ou 143 $) qui reste à la fin de chaque mois, les réfugiés en provenance de la Tunisie, et les immigrants en général, les exigences des systèmes de protection sociale pour les Français au lieu de pour les immigrants et, enfin, sa question centrale est la lutte contre la mondialisation, qui est Le Pen dit détruire la France.

Elle cherche à établir un moratoire sur l'immigration légale. Elle soutient l'abolition de la loi d'habilitation de la régularisation des immigrés clandestins ".
Elle veut quitter l'euro, réintroduire des frontières douanières et nationaliser les banques. Sa vision est l'antithèse d'une Europe qui peine à personne, même en France, croit en plus.

À son avis, la citoyenneté est indissociable de la nationalité et repose sur l'égalité de tous devant la loi; celui-ci ne devrait empêcher un traitement préférentiel fondé sur l'appartenance d'une catégorie sociale, ethnique ou religieuse.

Par conséquent, elle favorise l'abrogation de l'action positive et la restauration de la «méritocratie républicaine». Elle affirme que la filiation devrait être la voie normale à la nationalité française, avec la naturalisation à l'exception: «La nationalité est héritée ou mérité".
Les résultats d'un sondage, publié le 13 janvier dans Le Parisien et sur la base d'un sondage par l'Institut Harris, venez à un moment où la popularité de Sarkozy continue de chuter.

Les résultats ont ravivé le spectre de 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen - père de Marine - frappé candidate socialiste Lionel Jospin de l'opposition du pays hors de la course à la présidentielle au premier tour avant de finalement perdre à Jacques Chirac.

Le sondage Le Parisien a révélé que 42 ans Le Pen, qui a pris le contrôle du Front national en Janvier, serait d'obtenir 23 pour cent du vote au premier tour d'un sondage si elle avait lieu maintenant. Sarkozy obtiendrait 21 pour cent. Dirigeant du Parti socialiste Martine Aubry, qui n'a pas annoncé son intention de se tenir debout, serait également obtenir 21 pour cent.

L'enquête ne donne pas le niveau de soutien pour Dominique Strauss-Kahn, ancien chef du Fonds monétaire international, qui est tenu de déclarer son intention de représenter les socialistes dans le vote mai 2012 et est largement considéré à tenir plus d'une chance que Aubry.
Depuis Le Pen, une mère de trois enfants, a pris le contrôle du Front national français a assoupli sa ligne révisionniste traditionnelle sur l'Holocauste et l'antisémitisme et semble être le ciblage de la France grande communauté musulmane.

Après les résultats du sondage ont été annoncés, Le Pen a dit qu'ils étaient «un encouragement à continuer à travailler et à présenter notre projet à la française". S'exprimant lors d'une visite à la ville du nord de Lille, Le Pen a ajouté que le peuple français ont été "se réveiller".

«Les Français veulent un autre type de politique, ils aimeraient avoir un bon choix au second tour [des élections présidentielles]: le choix entre un projet national et un projet global tel que représenté soit par Nicolas Sarkozy, soit par Dominique Strauss -Kahn ou par Martine Aubry. "

Le Pen a dit qu'elle était convaincue Sarkozy - qui est l'espoir de gagner plus les électeurs de droite avec une vague de répression en matière d'immigration et d'un débat sur "l'islam en France" - avait perdu le soutien du peuple français.

"Il ya une tendance qui me fait penser que Nicolas Sarkozy va perdre les élections présidentielles. Je ne pense pas qu'il puisse remonter. Il représente une telle déception et le rejet par les Français que je pense qu'il est déjà sorti de la deuxième ronde. "
Dans la dernière élection, Sarkozy relevé le défi de Jean-Marie Le Pen de façon très efficace. Il fait face à un politicien beaucoup plus sophistiqué dans Marine Le Pen.