Friday, April 27, 2012

Démonstrations de police en colère mis Sarkozy et Hollande sur place

Le tournage d'un criminel en série par un policier près de Paris, le samedi est devenu un enjeu de la campagne présidentielle après que le président Sarkozy a appelé à un changement dans la loi pour permettre la présomption d'légitime défense pour les policiers jusqu'à preuve du contraire.



La décision fait suite à une protestation par des centaines de policiers en colère à Paris le mercredi plus de l'arrestation d'un collègue pour homicide volontaire dans la banlieue nord de Bobigny.

Les deux Sarkozy et son rival socialiste François Hollande ont depuis rencontré des représentants de la police sur le meurtre.

Le policier affirme qu'il a été arrêté la poursuite d'un fugitif quand il a été confronté à un homme armé qui jeta une grenade sur lui. Il a tiré quatre coups de feu à l'homme qui est mort peu de temps après.

TOUT SUR L'ÉLECTION 2012

Le policier a plaidé la légitime défense. Mais une autopsie sur la victime a montré qu'il avait été abattu dans le dos et la grenade était un raté.

L'incident a été soulevé avec les deux candidats lors d'entrevues distinctes à la télévision française, jeudi soir à seulement dix jours avant le tour final de l'élection présidentielle le 6 mai.
Sarkozy a défendu sa décision aux journalistes en disant qu'il ne donnait pas des policiers un "permis de tuer".

Hollande a dit qu'il soutenait les appels des syndicats de police de faire respecter la présomption d'innocence, qui permet aux agents de continuer à travailler pendant une enquête, mais ne voyait aucune nécessité de sauvegarder un appel à instituer une présomption de légitime défense.

Il a souligné qu'il n'était pas en faveur d'annoncer une nouvelle législation à chaque fois il y avait un incident ou une histoire de nouvelles unique.

Pendant ce temps, Marine Le Pen, le chef de l'extrême-droite Front National parti, affirme que la proposition de Sarkozy pour la présomption de légitime défense pour les policiers vient directement de manifeste de son parti.

Invoquant une "victoire idéologique", dit-elle chaque jour Sarkozy a été "creuser plus profondément dans ses propres propositions."

Partie de Le Pen a gagné près de 18 pour cent du vote au premier tour de l'élection présidentielle le 22 Avril et d'attirer les votes des partisans FN pourrait être la clé pour savoir qui va remporter la présidence.