Friday, April 27, 2012

Président de l'UE met en garde contre le populisme après le premier tour française

L'Union européenne le président Herman Van Rompuy a mis en garde contre une hausse de «populisme» et de «l'extrémisme» à travers le continent à la suite du Front national de 18 pour cent voix en France du premier tour présidentiel. Ministres de l'Intérieur sont à discuter de changer les règles de la libre circulation au sein de l'UE jeudi


"Les mouvements nationalistes et extrémistes sont à la hausse; beaucoup d'entre eux blâment« Bruxelles »pour les mauvaises nouvelles Il ne peut être une réponse Dire la vérité,.». Van Rompuy a écrit sur ​​Twitter au cours d'une visite en Roumanie le mercredi.

"Malheureusement, les vents du populisme ont une incidence sur une réalisation majeure de l'intégration européenne: la libre circulation des personnes au sein de l'UE,» écrivait-il.

Européens ministres de l'Intérieur se réunissent à Luxembourg le jeudi pour discuter d'une proposition franco-allemande pour permettre aux Etats de rétablir les contrôles aux frontières au sein de la zone couverte par l'accord de Schengen sur les déplacements sans passeport.

Française ministre de l'Intérieur Claude Guéant va défendre la proposition, qui a été soulevée en Mars l'année dernière.

Le lundi le président Nicolas Sarkozy, qui est d'essayer de gagner d'extrême-droite votes dans la ronde le 6 mai dernier de l'élection présidentielle en France, a déclaré que les Français en ont assez d'une «Europe passoire».

DOSSIER: LA ZONE EURO EN CRISE

"Si l'Europe ne peut pas défendre ses frontières, la France," at-il déclaré lors d'une réunion de campagne.

Mais plusieurs pays sont opposés à la modification proposée.

Il "sent très mauvais", Luxembourg ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn a déclaré au magazine allemand Der Spiegel.

"Les dirigeants européens devraient faire preuve de leadership au lieu de donner dans les forces de l'extrême droite», a déclaré européenne des affaires intérieures commissaire Cecilia Malmstrom.