Sunday, May 6, 2012

Hollande bat Sarkozy au crédit français

PARIS - François Hollande a balayé à la victoire le dimanche, devenant ainsi le premier socialiste à devenir président de la France depuis François Mitterrand a quitté ses fonctions en 1995.



M. Hollande fait campagne sur un gentil, plus doux, plus inclusive en France, mais sa victoire sur Nicolas Sarkozy sera également considéré comme un défi à la politique dominée par l'Allemagne d'austérité économique dans la zone euro, qui souffre de la récession et un chômage record.

Les électeurs français peuvent ne pas aimer se serrer la ceinture, mais à la fois M. Hollande et M. Sarkozy avait promis d'équilibrer le budget au cours des cinq prochaines années. Le vote a été vu au pays comme un rejet de l'impopulaire M. Sarkozy lui-même et son acharnement à faire appel aux électeurs du Front national d'extrême droite. M. Sarkozy est le premier président sortant à perdre depuis 1981.

Avec environ la moitié du vote compté, les résultats préliminaires publiés par le ministère de l'Intérieur peu après les derniers bureaux de vote fermés à 20 heures a montré à M. Hollande avait obtenu environ 51 pour cent des voix tandis que M. Sarkozy, de l'Union de centre-droit pour un mouvement populaire, a remporté environ 49 pour cent. Sondeurs d'opinion a suggéré que le résultat final serait plus proche de 52 pour cent contre 48 pour cent.

"Les Français ne veulent pas d'élire un président qui est impuissant: il faut lui donner une majorité, sinon il serait absurde", a déclaré Pierre Moscovici, M. Directeur de campagne de Hollande. Il a appelé les électeurs à «amplifier cette victoire" aux élections législatives le mois prochain.

S'adressant aux membres du parti, M. Sarkozy, qui a fait campagne avec énergie à la fin, leur dit: «rester unis» et ne pas céder à la division. Il a dit qu'il ne serait pas diriger le parti dans les élections législatives de juin, at-il dit, mais "ils sont gagnables."

M. Sarkozy a déclaré: «Je deviens un citoyen parmi vous."